Dossier 445 – Curves

Dossier 445 – Curves

Description du projet

Dans le cadre du concours Stairs Design Awards, la demande était de concevoir un escalier en béton préfabriqué affirmant irmant l’identité fra ’identité fra’identité fra ’identité fra nçais e. Ce dernier sera Ce dernier sera Ce dernier sera Ce dernier sera installé entre les voies hautes et basses des bords de la Seine afin d’être d’abord visualisé et vécu sur le territoire français.
Les quais de Seine reçoivent de nombreux visiteurs, de jour comme de nuit. Les usagers s’y installent et partagent sur ces quais, qui composent un aspect historique et culturel de la capitale. Les possibilités de promenades sont vastes, et les vues sur Paris aussi.

De par son lieu d’implantation, la réflexion sur “escalier béton”, nous a d’abord mené vers l’envie de créer un escalier amorçant un lien entre les usagers et/ou avec le lieu via sa propre structure.De permettre le passage mais aussi le partage, l’observation, la communication

Dans un premier temps, nous nous sommes penchés sur l’existant, c’est-à-dire, ce qui nous contraignait dans le quotidien à établir un contact avec l’autre lors d’un déplacement. Il y a le manque d’espace lorsque l’on se rend d’un point A à un point B en transport en commun, les usagers sont contraint de se rapprocher physiquement. Mais aussi lorsque l’on traverse un passage inconnu et que nous avons besoin d’aide ou de renseignements pour parvenir à notre point B du déplacement

Pour réunir plusieurs fonctions dans un escalier, notamment le franchissement, mais aussi un point de rendez-vous, de détente, d’observation, nous avons cherché plusieurs moyens d’agencer, dans un premier temps, un escalier dit “simple”. Notamment en définissant des espaces de passages par des éléments disposés sur les marches. Ces éléments deviendraient des assises, des supports pour s’accouder, pour observer le paysage.

Cependant, nos premières recherches généraient des escaliers massifs et imposant. Néanmoins, de ces premières recherches ont découlés l’idée de mouvement, de vagues. En créant une continuité entre les garde-corps et les marches, la structure semblait plus légère.

3 modules ont alors été créé. Un module compose une marche et son garde-corps. Des courbes ont en plus étaient définis pour permettre à l’usager de s’y asseoir, s’allonger.
Le mouvement est créer par l’assemblage de ces 3 modules et leur répétition.
Afin d’accentuer l’effet de mouvement, les modules ont été assemblés de manière décalés. Les garde-corps paraissent en mouvement régulier. De même pour les courbes régulières des marches formant des “jours” plus ou moins visibles

Je vote pour ce projet