Dossier 401 – Filar Stairs

Dossier 401 – Filar Stairs

Présentation du projet
L’idée génératrice est d’obtenir un escalier en béton plus léger visuellement, moins massif qu’à l’habitude et d’avantage transparent. L’économie de matière est importante pour ce projet.
Pour ce concours, je propose un escalier innovant en béton (armé) qui peut être adapté / modulé pour beaucoup de situations et tout type
d’escalier (droit, balancé, hélicoïdale,…).
La structure de ces éléments et en particulier le feraillage découlera directement du design.
Prenons comme exemple ces caractéristiques :
– hauteur de plancher à plancher : 245cm
– type : escalier droit, une volée
– nombre de marche : 14
– giron : 28cm
– profondeur de marche : 30cm
– hauteur de marche : 17.5cm
– emmarchement : 100 cm
– pas de contre marche
– double crémaillères latérales
– aspect : béton blanc, lisse, nez rayon 1cm
(avec stries antidérapantes intégrées si besoins)
Règle d’accessibilité
2h + G : 2 x 17.5 + 28 = 63
Le concept est de créer un giron par des lignes tirées, matérialisées par des longerons en béton armé d’une section de 3 x 3cm si possible afin de réaliser une structure capable de supporter le poids appliqué à un escalier. L’idée primaire aurait été de n’utiliser que du béton, mais les formes creuses crées par la structure fillaire imposent le placement d’une surface supplémentaire (ici un verre) de fonctionnalité permettant une praticabilité sécurisée. Cette composition fillaire se voudrait idéalement libre pour paraître la plus aérienne possible. Mais un cadre rigidifiant de 3 x 5cm est crée en périphérie pour des raisons de garantie structurelle dans lequel pourra se glisser le verre.
Par expérience, un sol ajouré n’est perturbant que lorsque le dessin est parallèle à la circulation. C’est pourquoi, dans la majorité des dessins que je propose ici il n’y a que un ou deux éléments dans le sens de circulation.
Cette réalisation permettrait de démontrer toute les compétences et le savoir faire du groupe PBM.
L’originalité première de ce concept est la légèreté visuelle possible d’un escalier en béton

Les marches de tout types se fixent sur la / les crémaillères, elles sont assemblées mécaniquement ou l’ensemble est coulé monolithiquement si possible.
L’auto-construction est rendue possible si les marches sont indépendantes des crémaillères, ce qui permet un transport plus aisé, moins volumineux, et moins cher. Les marches devront simplement être boulonnées à la / aux crémaillère(s).
Au niveau de la sécurité, il est envisagé la pose de garde-corps en verre fixés sur la face latérale des limons à l’aide d’éléments métalliques fins

Je vote pour ce projet