Dossier 350 – Escalier Intergénérationnel

Dossier 350 – Escalier Intergénérationnel

Description du projet

Notre idée d’un escalier innovant a débuté d’un constat, d’un fait de société et bientôt d’actualité.
Aujourd’hui la part de population âgée en France ne cesse d’augmenter. Cette augmentation correspondrait au passage à ces âges des générations issues du Baby-Boom. Or cette évolution va avoir un impact important sur l’architecture et sur notre patrimoine immobilier.
Aujourd’hui l’utilisation des escaliers est problématique pour certaines personnes qui se déplacent difficilement. Ce fait de société touche les personnes âgées mais peut tout aussi bien être étendu aux enfants et aux personnes à mobilité réduite.

Une des solutions utilisées dans les bâtiments recevant du public et l’installation d’ascenseur. Or, il arrive qu’ils tombent en panne, qu’ils soient indisponibles. De même des personnes dans des logements individuels se voient obligées de déménager ou de vivre au rez de chaussé de leur habitation. Cette solution d’escaliers, tout particulièrement sur des logements collectifs, est tournée vers une démarche écologique, qui pourrait proposer une grande qualité de confort à faible prix, qui inciterait les personnes âgée à bouger.
De ce fait, nous avons jugé important de penser l’escalier comme un espace utilisable par tous, sans contrainte. L’escalier doit être pensé pour chaque personne, pour toutes les générations et morphologies. Il doit devenir un lieu de rencontre intergénérationnel.
Il était donc important de varier l’inclinaison, la dimensions des marches et proposer des foulées de pas différentes pour correspondre à un plus grand panel de personnes.
Le choix d’un escalier en colimaçon répondait à ces exigences. Le rayonnement des marches permet de venir créer deux escaliers parallèles avec des pentes totalement différentes. Un escalier avec une pente de 37° et un second à 22°. Ces valeurs peuvent varier en fonction des dimensions de l’escalier. De plus, le choix du colimaçon répond à une grande demande dans le secteur du
ogement collectif.

Partie artistique :
La volonté de marquer une délimitation entre les deux escaliers nous a amené à créer une petite fente entre les deux, de 2cm de largeur. L’habillage des nez de marches accentue cette différentiation. Ils sont réalisés par un habillage de gros liège qui aura subit une résine
thermodurcissable pour assurer sa longévité. Ce choix esthétique jouera également un rôle acoustique et amortira les pas des usagers. Les arrêtes des marches seront arrondies et réduiront leur dégradation et les risques de blessure. La forme de l’habillage sera différente entre les deux rangées d’escaliers. A l’inverse du béton, le liège apporte un coté chaleureux à cet espace.
Le choix des mains courantes s’est porté sur une rainure dans le poteau central. Cette position ne réduit pas la largeur de passage, reste discrète et esthétique. Leurs extrémités progressives invitent l’usager à les utiliser.
La sous face de l’escalier est réalisée en contraste avec la partie supérieure. Elle ne laisse pas apparaître de distinction entre les escaliers.
Nous avons également pensé l’escalier pour qu’il réponde aux réglementations. Il possède donc ponctuellement en sous face des luminaires intégrés dans des marches creuses. Cela nous permet de diversifier, d’animer le parcours et avant tout d’atteindre la réglementation de 150lux minimum.
Nous prévoyons une marge d’adaptabilité sachant que chaque projet est différent. Les dimensions de l’escalier, le contour ainsi que le poteau central pourra prendre différentes formes pour répondre à la demande.

Performance technique :
L’escalier est réalisé par des modules de béton indépendants les uns des autres de 20 cm d’épaisseur. Ils sont préfabriqués en usine, amenés sur chantier et sont simplement superposés les uns aux autres. Leur centre de gravité ainsi que leur poids propre assurent la stabilité de
l’ensemble de la structure. Des éléments sur leur face supérieure et inférieure viennent s’emboiter pour assurer la bonne position de chaque marche. L’idée est de faciliter l’assemblage et le montage sur chantier.
L’assemblage de l’escalier demande 5 modèles préfabriqués différents :
– Marche avec main courante
– Marche sans main courante (pour le début de l’escalier)
– Marche avec caisson pour luminaire
– Poteau central avec main courante
– Habillage supérieur du poteau

Détail technique :
Concernant les éléments préfabriqués avec des luminaires, des gaines sont insérées au milieu de la marche avant de couler du béton. Ces éléments ne seront pas visibles et accessibles depuis le poteau central. Ils permettront de tirer les câbles électriques des lumières. Des leds ou des Néons seront fixés dans le caisson et un verre fumé sera fixé par des pâtes métalliques.
Le béton choisi sera pigmenté au grès de la demande et l’ajout de plastifiant permettra de couler facilement les différentes marches.

Je vote pour ce projet